Lieux a découvrir

1 – Stèle commémorative :
Dans la nuit du 15 au 16 juillet 1944, deux bombardiers Lancaster se heurtent en plein vol au-dessus du hameau de Marnay.                                                                              Quinze aviateurs anglais, australiens et canadiens de 18 à 35 ans sont tués.Les victimes reposent dans le cimetière de la commune.                         

2 – La Croix des Durets :
Cette croix date du XVIIIe siècle, est-elle une croix de rogations?

3 – Maison rurale du XVIe siècle

4 – Maison de la La Bonde :
Cette maison du XIXe siècle, située au bord de la Boire-Masson, pourtant à plus de 2 km de la Loire, a été détruite par la crue de juin 1856 comme le signale une inscription dans le médaillon surmonté d’une ancre avec un cordage.

5 – La Croix des Enaux :
Cette croix date du XVIIe siècle. Il s’agit peut-être d’une croix de rogations où pouvait s’arrêter une procession.

6 – Manoir du Prieuré :
Cette ancienne dépendance du Château de Fontenay date du XVIe et XVIIIe siècle.

7 – Château de Fontenay :
Bâtie sur les vestiges encore visibles d’une villa gallo-romaine de plan carré, cette gentilhommière médiévale a conservé sa muraille avec ses créneaux, son chemin de ronde, ses échauguettes, ses latrines et ses douves sèches.
Protégé par cette enceinte fortifiée, le jardin intérieur du château, inattendu et précieux, imaginé – dit-on – par Joachim Carvallo, créateur des jardins de Villandry, évoque les romans courtois du Moyen-Âge avec son humble décor végétal.

8 – Appellation d’origine contrôlée (blanc et rosé) et cultures fruitières (pommiers)

9 – Prairies naturelles classées au Parc Naturel Régional.

10 – Maison des XVe et XVIe siècles :
Cet hôtel des voyageurs se caractérise par son toit aux longues pentes et sa tourelle d’escalier.  

11 – Tombe de tonnelier du XXe siècle :
Sur la dalle, est sculpté grandeur nature un tonneau avec un cep vigne aux grappes abondantes.

12 Eglise Saint-Martin :
Au XIIe siècle, l’église se compose d’une simple et large nef à laquelle au XIIIe est ajouté un clocher. Au XVIe siècle, un deuxième vaisseau parallèle est construit. La façade offre deux pignons juxtaposés et alignés. Accolée au pignon roman, il y a avait autrefois une galerie ou « caquetoire » détruite en 1975. L’intérieur abrite de remarquables peintures murales du XIIIe siècle dans le cœur et des vitraux signés Fournier Père et fils, réalisés en 1875 et 1901.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s